Libres Expressions

Libres Expressions

La Manica Lunga et les défis de la réhabilitation en architecture

Azzedine G. Mansour - 26 août 2012

 

Sur l'île de San Giorgio Maggiore, en face de la place Saint-Marc, un ancien monastère transformé en bibliothèque abrite une collection de plus de 300 000 volumes, un fonds multimédia, des trésors, des manuscrits et des partitions,... Connue sous l'appellation de "La Manica Lunga", cette bibliothèque est dédiée à l'étude et la recherche dans les domaines de l'histoire de l'art, des lettres, de la musique et du théâtre. Acquise par la fondation Giorgio Cini, ce bâtiment hors normes (128 mètres de long, 56 cellules et 1400 mètres linéaires d'étagères), conçu autrefois pour une autre fonction (celle d'un dortoir pour les moines), a été réinterprété par l'architecte Michele De Lucci qui l'a rendu accessible et fonctionnel... C'est une vraie "leçon d'Archi-Lecture", comme le disait si bien Cécile Vaiarelli dans un article paru dans Le magazine Maisons Côté Sud (no. 137, août-Septembre 2012, pp. 13-17), que ce designer de renom a su offrir aux usagers de ce haut temple de la connaissance. Le défi était énorme, c'est le moins que je puisse dire !

 

 

Pour citer cet article :

 

Azzedine G. Mansour, "La Manica Lunga et les défis de la réhabilitation en architecture", in : Libres Expressions, 26 août 2012 (http://azzedine-gm.blog4ever.com/blog/lire-article-501249-9496211-la_manica_lunga_et_les_defis_de_la_rehabilitation_.html).

 





27/08/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres